Malik Oussekine, l'histoire d'une bavure policère

Malik Oussekine, l'histoire d'une bavure policère

Le 6 décembre 1986, Malik Oussekine est tué à Paris par des policiers en marge d’une manifestation contre la loi Devaquet sur la réforme des universités. On découvrira que ce sont les coups donnés par les policiers qui ont entraîné son décès, après avoir évoqué une insuffisance rénale. Une cérémonie en hommage au jeune homme a eu lieu ce mardi, dans le sixième arrondissement de Paris, en présence d’Anne Hidalgo.
Source
Auteur: Itélé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Translate »